Revue de Presse - Article :

Chronique - C’est quand qu’on rigole

Ecrit par Florian R. - Date : 26/09/2007
Mon Slip / Warner / 2007

Sortie le 24 septembre

Mell fait partie de ces artistes qui déroutent les maniaques du rangement, ceux qui veulent à tout prix classer par genre leurs CD sur l'étagère. Ni vraiment ska, ni vraiment punk, sur une trame de jazz manouche... C'est quand qu'on rigole, c'est de la « chanson décoiffée », comme le répète son auteure, des notes qui sortent du fond du coeur et des paroles qui font mouche à tous les coups. Réalisé par Christian Olivier (Têtes Raides) sous le label « Mon Slip », c'est sans nul doute l'album qui réchauffera le mieux nos sombres et grises journées d'automne.

L'album démarre sur un grand éclat de rire. Ca y est, le ton est donné. La nancéenne nous offre ses quatorze titres sans jamais se prendre au sérieux, avec sa voix tout juste juste qui donne à l'oeuvre cet aspect si délicieux et spontané. Tantôt blues-jazz (Last Vegas Part 1), tantôt à la limite du punk (La porcherie), le plus souvent à mi-chemin entre le ska et la gratte acoustique, les instruments dévalent les pistes et les portées. Les cuivres ont du soleil dans le pavillon, la batterie s'emballe et nous emballe. La guitare et la contrebasse (menées par Hervé Legeay et Gipi Crémonini, les compères de Sanseverino) font planer l'ombre de Django, et l'électrique nous rappelle que l'artiste est là aussi pour pousser quelques coups de gueule.
Les coups de gueule, justement. Ils rythment l'album : contre l'amour qui fait mal (La Tuile, Sans Parapluie), contre la société capitaliste (K.O Social), contre la vie et ses désillusions, tout simplement. Les textes sont simples mais malicieux, les allitérations accrochent l'oreille et concurrenceraient presque la rythmique. Les jeux de mots sont omniprésents : certes, ce n'est pas du Raymond Devos, mais cela suffit à nous faire rire ou sourire, et cela confirme cet esprit « je ne me prends pas la tête » qui traverse le CD de bout en bout.
Je n'ai pas vu l'artiste en live, mais vu l'énergie qui se dégage de ce troisième disque, je ne me risque pas trop en vous disant que la température doit très vite monter dans le public. Elle a d'ailleurs été récompensée par le Prix Félix Leclerc de la chanson au Festival Alors ! Chante... de Montauban en 2007. Une reconnaissance qui lui ouvre les portes des Francofolies 2008 de Montréal, et qui achèvera sans doute de vous convaincre : Mell est l'une des incontournables de la nouvelle chanson française, et elle n'a pas fini de faire parler d'elle.

Site web : http://www.myspace.com/mellturbo

Tous les articles